8e Atelier de l’énergie

vignette web - Fonds de chaleur

Le 19 février 2020 à Aubas, le SDE 24 organisait en partenariat avec le Conseil départemental de la Dordogne et la FD Cuma 24 son 8e Atelier de l’Energie sur le thème « la chaleur renouvelable dans les bâtiments publics ».

L’objectif de cette conférence était de mieux faire connaitre les principes et les potentiels des différentes d’énergies renouvelables thermiques comme le bois énergie, la géothermie ou le solaire thermique et de proposer aux collectivités un accompagnement clair et complet de leurs projets.

Sachant que le poste de la chaleur représente chaque année 50% de la consommation énergétique des bâtiments publics du territoire, il était important d’amorcer la réflexion vers cette priorité afin d’atteindre les objectifs règlementaires en matière de transition énergétique fixés d’ici 2030.

Les énergies renouvelables thermiques sont un réel enjeu pour la Dordogne et un accompagnement des collectivités s’est organisé :

  • Le SDE 24 est l’interlocuteur privilégié pour les projets de géothermie et de solaire thermique,
  • La FD Cuma 24 est l’interlocuteur incontournable pour les projets de bois énergie,
  • Le Conseil Départemental est le porteur du Plan Bois Energie et Développement Local.

Photo

Jérôme BARRIERE, du Bureau de Recherches Géologiques et Minières a exposé le potentiel géothermal de la Dordogne. Enfin, la conférence s’est terminée par le retour d’expérience du Maire d’Aubas, Patrick GOURDON, et du Maire de Saint-Geniès, Michel LAJUGIE, qui ont présenté leurs projets de chaleur renouvelable :

La Mairie d’Aubas a engagé en 2017 un projet de géothermie alimentant une école et sa cantine, la Mairie ainsi que 2 logements. Ce projet subventionné à 80% par l’Etat, le Département et l’Ademe a permis une économie de 4280 €/an et près de 337 tonnes de CO2 évitées sur 20 ans,

La Mairie de Saint-Geniès a quant à elle investi dans une chaudière à granulés de bois en remplacement d’une chaudière fioul pour assurer le chauffage d’un ensemble de bâtiments communaux. Ce choix lui a permis d’économiser 1200 €/an et de réduire son impact sur l’environnement tout en participant à la dynamique de la filière bois locale.

Le SDE 24 remercie l’ensemble des intervenants pour cette demi-journée riche en information.

L’enjeu désormais est de mobiliser les collectivités afin de monter une opération à l’échelle départementale et de solliciter le Fonds Chaleur de l’ADEME permettant d’obtenir 70% de subventions sur les études et de 30 à 50% d’aides sur l’investissement.

« Retour