Comité de secteur Beaumont-Cause – 20 mars 2019

les-delegues-du-syndicat-departemental-denergies-sde-24-du-secteur-2-ont-ete-accueillis-par-dominique-mortemousque-maire-de-beaumontois-en-perigord

La réunion du Syndicat départemental d’énergies (SDE 24) du secteur 2 Beaumont-Cause a eu lieu, mercredi 20 mars à la salle des fêtes de Labouquerie, avec les élus délégués des 29 communes concernées.

Philippe Ducène, président du SDE 24, et Serge Maze, vice-président du secteur, ont ouvert la séance en rappelant que la structure est un service public de proximité au plus près des élus qui dispose de deux délégués par commune et qui s’appuie sur le bureau territorial opérationnel (BTO), composé de 14 membres.

Ils ont salué les personnes présentes pour leur implication, ce qui permet de débloquer et de résoudre les problèmes grâce à leur connaissance du terrain.

Après la présentation du bilan des travaux en cours ou réalisés en 2018 pour un montant de 1 385 000 euros, selon Serge Maze, David Barbieri, chargé d’opérations, a exposé les programmes de travaux pour 2019 (renforcement, sécurisation et effacement des réseaux électriques) et la poursuite de l’éradication des fils nus dans les huit communes recensées avec un linéaire inférieur à 2,2 km.

Bornes électriques

Le directeur des services, Jean Le Cocguic, a rappelé la création en janvier d’une régie pour la maintenance de l’éclairage public : le premier site basé à Saint-Médard-de-Mussidan dessert les 180 communes situées au sud-ouest de la Dordogne. Les premiers diagnostics réalisés font apparaître 45 % de vétusté sur le parc, imposant des actions préventives et curatives pour une durée de dix ans.

Parmi les autres sujets abordés : la fréquentation des bornes électriques du secteur (Beaumont, Creysse, Lalinde, Le Buisson et Sainte-Capraise-de-Lalinde), soit un total de 172 pour une consommation de 2 854 kWh, une moyenne de 34 par borne (la moyenne départementale étant de 33).

Le directeur a évoqué les dossiers d’actualité : les adhésions et des conventions du « paquet énergie », et la sécurité sur les chantiers du SDE 24 qui est une priorité pour le syndicat. À noter que ce dernier organisera des réunions régulières avec les entreprises, le groupement d’achat permettant de bénéficier de tarifs avantageux sur l’électricité et le gaz, sans oublier les énergies renouvelables avec comme outil de développement de projets la société d’économie mixte (SEM 24), créée en avril 2017.

Photo Chantal Billes

Consulter l’article sur sudouest.fr

« Retour