L’accès à des réseaux fiables de communication, une condition pour la transition énergétique de nos territoires ruraux.

GPRS

Le fonctionnement des bornes de recharge pour véhicules électriques, déployées dans 113 communes par le SDE 24, suppose la présence d’un réseau de téléphonie mobile. En effet, les transactions et la supervision se font grâce au signal GPRS à partir de l’antenne embarquée dans les bornes.

Or, dans plusieurs communes de Dordogne, les bornes n’ont pu être installées jusqu’ici, faute de signal GPRS suffisant… Une « double peine » pour ces communes rurales, que le SDE ne se résigne pas à accepter.

Aussi, le 11 janvier 2018, le président, M. Ducène, a convié les maires des communes concernées (La Jemaye – Ponteyraud, Singleyrac, Javerlhac-la-Chapelle-Saint-Robert et Mazeyrolles), afin de rencontrer les opérateurs de téléphonie mobile et la Préfecture de la Dordogne. M. Jean-Pierre Cubertafon, député de la Dordogne y était présent, et Mme Jacqueline Dubois, députée de la Dordogne, y était représentée.

A l’issue de cette rencontre, des solutions ont été proposées par les opérateurs. Elles doivent maintenant être testées et seront suivies attentivement par le SDE 24. Le SMPN, Syndicat Mixte Périgord Numérique, invité mais absent lors de la réunion, sera chargé ensuite de réaliser les travaux d’amélioration du réseau sur le département de la Dordogne, comme cela lui incombe.

« Retour