Fils nus : Un peu d’histoire…

Les lignes basse tension en fils nus sont les lignes historiques qui ont été déployées lors de l’électrification du département.

Ce sont donc des réseaux anciens (60 ans et plus), de faible section, souvent très longs et sensibles aux aléas climatiques.

S’ils ont permis d’amener de manière satisfaisante l’électricité aux foyers périgourdins, ils sont aujourd’hui devenus obsolètes.

Depuis de nombreuses années le SDE 24 procède au remplacement de ces lignes en technique aérienne (câble torsadé) et majoritairement souterraine.

Fin 2015, il restait environ 1 100 km de lignes en fils nus (données ENEDIS) sur les 13 500 km de réseau de basse tension.

Afin de définir une stratégie claire pour éradiquer ces lignes historiques, les élus du SDE 24 ont adopté, lors de la 1 ère conférence départementale des Vice-Présidents Territoriaux en 2015, l’éradication totale des fils nus par un programme pluriannuel.

 Fils nus dans un hameau

Plutôt que de supprimer les lignes en fils nus au gré des demandes des communes, la conférence a décidé d’une stratégie consistant à :

– traiter complètement les communes qui possèdent les plus faibles longueurs de fils nus (celles qui en comptent moins d’1 km traitées la 1 ère année, puis celles qui en comptent moins d’1,5 km l’année suivante, etc…)

– de commencer le traitement des communes qui en comptent le plus (celles qui en comptent plus de 10 km la 1 ère année, puis celles qui en comptent plus de 5 km l’année suivante…)

Le programme d’éradication doit s’achever en 2020.

État des fils nus au 31/12/2015

État des fils nus au 31/12/2016

État des fils nus au 31/12/2017

Photo 2 - Fils nus à droite, câble torsadé à gauche